Manurhin passe sous pavillon émirati

Xavier Trudeau
Août 5, 2018

Il avait cédé cette activité depuis plusieurs années mais restait le seul producteur français de machines de munitions.

Une ex-icône de l'industrie d'armement française passe sous pavillon étranger. À la suite d'une décision de justice, le tribunal de Mulhouse a accepté l'offre de reprise du groupe de défense des Émirats Arabes Unis, EDIC (Emirates Defence Industries Company). Deux autres candidats avaient retiré leur offre.

"Le tribunal de Mulhouse, qui connaît l'unique cause de nos difficultés, s'est prononcé avec pragmatisme en faveur du projet financier le plus solide pour Manurhin", a réagi ce dernier dans un communiqué, estimant que "la France ne croit plus en son industrie ". Manurhin avait été placé en redressement judiciaire le 13 Juin 2018. L'entreprise était détenue jusqu'à présent à 60 % par des investisseurs alsaciens et sa direction, pilotée par Rémy Thannberger. Celle-ci explique les difficultés du fabricant par l'impossibilité de financer son développement et d'avoir accès au crédit bancaire. Le repreneur conserve 104 des 145 emplois ainsi que le carnet de commandes d'environ 100 millions d'euros et annonce 45 millions d'euros d'apports. En 2017 Manurhin a connu une perte nette 2017 de 16,7 millions d'euros.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL