République démocratique du Congo: quatre nouveaux décès dus à Ebola

Evrard Martin
Août 7, 2018

" Le stock des vaccins disponibles à Kinshasa au dépôt central est de 3.220 doses", selon le ministère de la Santé. Tous ont été enregistrés dans la région de Beni à Mabalako près de la bourgade de Mangina où l'épidémie, la dixième sur le sol congolais, a été déclarée le 1 août.

La plus récente éclosion survient à peine une semaine après que le gouvernement national eut annoncé la fin d'un autre épisode de fièvre hémorragique dans le Nord-Ouest, qui aurait également fait 33 morts.

Aucun nouveau cas n'a été enregistré depuis samedi.

Six jours après la déclaration de l'épidémie de la maladie à virus Ebola dans le territoire de Beni, le ministère de la Santé publique donne un bilan de 43 cas déclarés dont 16 confirmés et 27 probables pour 34 décès ainsi que 31 cas en investigation.

La nouvelle épidémie est signalé dans le Nord-Kivu, l'une des provinces les plus peuplées de la RDC avec huit millions d'habitants, frontalière de l'Ouganda et du Rwanda.

Le cas qui avait alerté les autorités sanitaires provinciales, révèle les sources de la direction générale de lutte contre la maladie à Ebola, est celui d'une femme de 65 ans vivant à Mangina qui avait été hospitalisée au centre de référence (CSR) de Mangina quelques jours avant d'être déchargée mi-juillet.

Le ministère de la Santé a identifié deux défis: " une réponse dans une zone à haute insécurité avec présence des mouvements rebelles " et " le dispositif de surveillance des points d'entrée compte tenu des mouvements importants des populations vers les provinces voisines " de l'Ituri, de la Tshopo, du Maniema et du Sud-Kivu.

Que pensez-vous de cet article?

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL