Simone Gbagbo amnistiée par le président Ouattara — Côte d'Ivoire

Claudine Rigal
Août 7, 2018

Au nombre des personnes amnistiées se trouvent plusieurs grandes figures de l'opposition ivoirienne, à savoir, Simone Gbagbo, l'épouse de l'ex président ivoirien, Laurent Gbagbo, les ministres Lida Kouassi et Assoa Adou du FPI et enfin, le chef de protocole de Guillaume Soro, Soul To soul.

Le président ivoirien Alassane Ouattara a décidé d'amnistier 800 personnes dont Simone Gbagbo, l'ex première dame de Côte d'Ivoire. "Sa priorité actuelle est de retrouver sa famille et ses proches et de passer avec eux des moments d'intimité et de retrouvailles".

Mais ce dernier jugement avait été cassé le 26 juillet dernier par la cour Suprême d'Abidjan.

Laurent Gbagbo est quant à lui à la Haye depuis 2011 au centre de détention de la Cour pénale internationale où se déroule depuis 2016 son procès pour crimes contre l'humanité, pour des faits remontant à la crise de 2010-2011, qui a fait 3.000 morts.

Consacrant une partie importante de son discours de 18 minutes à ce thème, Alassane Ouattara a affirmé son "attachement à la paix et à une réconciliation vraie".

À deux ans de la fin de son deuxième mandat (et dernier selon la Constitution), le geste de clémence du président devrait permettre d'apaiser les inquiétudes d'une possible résurgence de la violence lors de l'élection présidentielle de 2020.

"Les 60 militaires ayant commis des crimes de sang ne sont pas concernés " a précisé Alassane Ouattara.

Alors qu'il était attendu sur la crise politique en cours qui mine la majorité, c'est sur un tout autre terrain qu'Alassane Ouattara s'est rendu en amnistiant, à la surprise générale, des centaines de prisonniers.

Les prochaines élections, municipales et régionales couplées, sont prévues le 13 octobre, et la présidentielle en 2020. Les fruits de la forte croissance économique du pays depuis 2011 sont en effet jugés inégalement partagés et largement captés par une "élite" politico-économique.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL