Un juge fait bâillonner un accusé en plein procès — États-Unis

Claudine Rigal
Août 6, 2018

Des policiers bâillonnent l'accusé. Cette semaine à Cleveland (Ohio), lors d'une audience, un juge, John Russo a ordonné à des policiers de mettre du ruban adhésif sur la bouche d'un accusé, Franklyn Williams, qui refusait de se taire lors du verdict de sa sentence. Le magistrat a demandé à la police d'intervenir. Les associations de défense des droits de l'homme s'insurgent.

C'est une scène aussi dérangeante que surréaliste, qui n'a pas fini de faire parler d'elle. L'échange entre les deux hommes est tendu. Franklyn Williams n'arrête pas de parler en même temps que le juge qui s'agace de la situation.

" C'est moi le juge ici". Ferme-la et je te dirai quand tu pourras parler. "C'est justement ça qu'allait aborder votre avocat et je voulais l'entendre".

" - Vous ne me laissez pas vous expliquer de quoi il est question, plaide l'accusé". Est-ce que je me fais bien comprendre? "Vous essayez de me prendre la vie, et vous ne me laissez pas vous dire ce qui se passe", déclare l'accusé. Qu'est-ce que cela veut dire? Cela ne l'empêche pas pour autant de parler.

"La vidéo a rapidement fait le tour des réseaux sociaux, provoquant l'indignation de nombreuses associations de défense des droits de l'homme, notamment l'American Civil Liberties Union of Ohio".

"Je me suis senti tellement humilié, a ensuite confié Franklyn Williams. Il m'arrêtait toujours avant que je puisse expliquer quoi que ce soit en mon nom".

Ce dernier, qui été jugé pour trois vols à main armée, a finalement été condamné à 24 ans de prison.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL