Un médecin demande la radiation de Jérôme Cahuzac

Evrard Martin
Août 7, 2018

Même à plus de 7000 km de la capitale, isolé à la frontière brésilienne, Jérôme Cahuzac n'arrive pas à se faire oublier.

Il appartient donc désormais à l'Ordre des médecins, dans le cadre de la procédure ouverte par le docteur Choux, d'apprécier si les faits ayant entraîné les sanctions figurant au casier judiciaire du Dr Jerôme Cahuzac sont contraires à la moralité et à la probité et sont suffisamment graves pour justifier une interdiction d'exercer la médecine. L'ancien homme politique, chirurgien esthétique de formation, s'est en effet reconverti en médecin généraliste remplaçant dans un dispensaire en Guyane française. "Sauf erreur ou omission de ma part, lors de mon inscription à l'ordre des médecins de Paris, j'ai dû fournir une copie certifiée conforme qui confirmait que mon casier judiciaire était vierge de toute condamnation ", écrit-il, demandant implicitement une explication sur le fait que le ministre déchu ait pu s'inscrire aussi facilement. Jérôme Cahuzac a été condamné pour fraude fiscale et blanchiment de fraude fiscale en mai dernier.

Du côté du Conseil national de l'ordre des médecins, on rappelle que Jérôme Cahuzac "a déjà été sanctionné disciplinairement" par une suspension de six mois en 2014 pour avoir "déconsidéré la profession de chirurgien".

"Bien entendu, après une tentative de conciliation, je saisirai le Conseil disciplinaire de l'Ordre des médecins pour demander une radiation de ce repris de justice", avertit-il. Quid alors de la condamnation de 2018. Il avait déposé une plainte au Conseil de l'ordre des médecins pour manquement à la déontologie après la publication par les deux hommes d'un Guide des 4 000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux. Ainsi que le révèlent nos confrères du "Journal du dimanche", Jérôme Cahuzac est dans le collimateur d'un médecin généraliste parisien, le docteur Alain Choux, décrit par l'hebdomadaire comme un "implacable procédurier".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL