Une mère débarquée d’un avion car son bébé a la varicelle — Ajaccio

Evrard Martin
Août 24, 2018

C'est le journal Le Progrès qui relate la mésaventure de Sarah Poggionovo.

Si le papa et l'ainée de la famille ont pu continuer leur voyage vers Lyon, la fillette de 9 mois et sa maman ont été "laissées sur le tarmac à 22h, sans aucune proposition de logement". Déjà installées dans le vol Easyjet en partance d'Ajaccio vers Lyon, elles ont été priées de descendre "pour la sécurité et le bien-être des passagers", selon la compagnie. Ce que la maman confirme.

"C'était le cas, explique la jeune mère au Progès, mais je lui ai précisé qu'elle n'était pas contagieuse, que les boutons avaient fait des croûtes, ce qui signifie que le virus n'était plus actif ". Une explication qui n'a pas convaincu le steward. L'appareil s'apprêtait à décoller, leurs ceintures étaient bouclées, lorsqu'un steward remarqua des marques semblables à des boutons de varicelle sur le visage de l'enfant. "Il faisait nuit, il n'y avait presque plus personne, et je me retrouve seule avec ma fille et mes grosses valises. Là, j'ai pleuré toutes les larmes de mon corps", se souvient la jeune femme dans les colonnes du quotidien régional.

La famille assure que le bébé n'était plus contagieux, mais la direction d'EasyJet explique que "les passagers peuvent voyager 7 jours après l'apparition du dernier bouton, sur présentation d'un certificat médical".

Sur le site internet de la compagnie aérienne Easyjet, des informations médicales générales sont disponibles pour les voyageurs concernant les conditions de vol (interdictions, autorisations, certificats médicaux.).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL