USA : elle perd son stage à la NASA à cause d’un tweet

Alain Brian
Août 28, 2018

Elle aurait dû vérifier à qui elle s'adressait.

Une étudiante qui venait d'obtenir un stage à la NASA a appris à ses dépens qu'il ne faut pas trop s'énerver sur les réseaux sociaux.

La jeune femme, identifiée comme Naomi H., était heureuse d'annoncer la nouvelle de son stage dans la célèbre administration américaine. L'Américaine publie un tweet dans lequel elle annonçait son arrivée au sein de l'agence spatiale gouvernementale américaine.

L'ancien ingénieur aurait fait savoir qu'il faisait son possible pour la jeune femme puisse finalement effectuer son stage, ce que ne confirme pas la NASA qui a refusé de commenter l'affaire. Mais dans un long message sur son Blog, Homer Hickam a expliqué qu'il n'y était pour rien: " Ce n'est pas moi qui décide qui est pris ou non. Un message qui a surpris pas mal de monde par sa vulgarité, dont un certain Homer Hickam qui lui suggère de surveiller son langage. Toujours plus distinguée, la future stagiaire lui a rétorqué un charmant: " Suck my dick and balls, I'm working at Nasa " (" Suce ma b*** et mes coui****, je bosse à la Nasa "). Si ce dernier n'est pas parti se plaindre auprès de la NASA, il a tout de même assuré que la façon d'écrire et de parler de la jeune Naomi n'était pas en adéquation avec les valeurs prônées par l'employeur en question.

Ce qui a fait réagir un certain Homer Hickam, qui n'est autre qu'un ancien ingénieur de la NASA.et membre du Conseil national de l'espace depuis février 2018. Des captures d'écran de la conversation ont été relayées des centaines de fois sur Twitter, les tweets originaux ayant été rapidement retirés. A juste titre, semble-t-il.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL