Vers la fin progressive du réseau — Téléphone fixe

Xavier Trudeau
Août 26, 2018

La fin du téléphone fixe, c'est pour bientôt. Concrètement, cela signifie qu'il faudra nécessairement avoir une box pour appeler depuis une ligne fixe d'ici quelques années: les appareils ne pourront, à terme, plus être branchés directement sur une prise T.

Depuis 2012, l'utilisation du téléphone fixe a été divisée par deux, rapporte le quotidien. Un basculement décidé par l'Autorité de régulation des communications (Arcep). Et l'obligation donc, pour les nouveaux clients, de souscrire à une offre box.

Tous les utilisateurs du fixe devront donc progressivement prendre une box.

L'opérateur historique va progressivement couper le "réseau téléphonique commuté", à partir de 2023.

Première étape: la fin de sa commercialisation en novembre prochain.

Les 9,4 millions d'utilisateurs du fixe à posséder encore une ligne sans accès Internet ont encore un peu de temps devant eux. Cette extinction devrait durer plusieurs années rapporte Le Parisien. Un test passé avec succès, selon Orange.

Mais pourquoi le groupe tient-il tant à faire ce basculement? Orange fait valoir que les équipements téléphoniques, installés il y a 40 ans, sont devenus obsolètes et qu'il est de plus en plus difficile de se fournir en pièces de rechange en cas de panne. Mais le groupe cherche aussi de nouvelles opportunités de croissance.

Par ailleurs, la secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie, Delphine Gény-Stephann, rappelle dans les colonnes du Parisien que si "l'Etat est garant de ce service", "rien n'oblige à ce que ce service utilise la technologie RTC, Orange est libre d'utiliser la technologie de son choix".

Et une bonne affaire pour Orange, puisque 70 % des entreprises sont équipées en RTC.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL