Viaduc effondré à Gênes: "l'état d'urgence" instauré pour 12 mois en Italie

Xavier Trudeau
Août 16, 2018

La préfecture a reçu beaucoup de signalement de disparus, "mais il est difficile de savoir si quelqu'un ne répond pas au téléphone parce qu'il est déjà en vacances au bout du monde ou parce qu'il est malheureusement là-dessous", avait déclaré mercredi soir le ministre de l'Intérieur, Matteo Salvini.

Mercredi, le gouvernement a annoncé qu'il entendait révoquer la concession d'Autostrada per l'Italia, filiale d'Atlantia, sur le tronçon où se trouve le pont effondré.

C'est en effet vers cette entreprise privée, gestionnaire du viaduc, que le gouvernement italien s'est tourné après le drame survenu le 14 août: "Les responsables d'Autostrade per l'Italia doivent démissionner avant toute chose", a écrit le ministre des Transports, Danilo Toninelli, sur Facebook, le 15 août au matin, après l'effondrement du pont qui a fait au moins 39 victimes. "Nous ne pouvons pas attendre la justice pénale, a fait valoir Giuseppe Conte".

L'Etat italien a menacé jeudi de reprendre les concessions autoroutières, deux jours après l'effondrement d'un viaduc autoroutier à Gênes tandis que les sauveteurs continuaient à rechercher des survivants dans les décombres. "Autostrade avait le devoir et l'obligation, l'engagement, d'assurer l'entretien de ce viaduc et la sécurité de tous ceux qui voyageaient dessus".

"Il n'est pas possible d'acquitter un péage pour mourir", a déclaré Luigi Di Maio. Dans une allusion à peine voilée aux règles fixées par l'Union européenne, il a ajouté: "Il ne peut y avoir de compromis entre les règles fiscales et la sécurité des Italiens". L'ensemble des valeurs boursières du secteur sont attaquées en Europe. "Cela lui porte crédit et il va logiquement dans le sens de ses électeurs". La Commission a également précisé que de 2014 à 2020, l'Italie a reçu et recevra 2,5 milliards d'euros pour la gestion de ses infrastructures.

Mais les grands travaux prônés par M. Salvini ne sont pas forcément du goût de ses alliés du Mouvement 5 étoiles (M5S, populiste), qui dénoncent un gaspillage systématique d'argent public au seul profit d'une poignée de gros entrepreneurs et de politiciens corrompus.

"Nous proclamerons aussi une journée de deuil national, nous sommes en train de déterminer le jour pour le faire coïncider avec les funérailles des victimes", a encore annoncé Giuseppe Conte. "Le parti de Di Maio essaie surtout de faire oublier qu'il a en partie lutté contre la voie de contournement du viaduc suggérée par des ingénieurs", dit-il.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL