Abus sexuels sur mineurs: L'Eglise catholique allemande se dit "honteuse"

Claudine Rigal
Septembre 14, 2018

Les dimensions d'abus sur enfants dans les églises catholiques allemandes seraient plus graves que ce qu'on aurait imaginé. Un rapport d'experts a révélé que plus de 3 000 enfants avaient été victimes, entre 1946 et 2014, d'abus sexuels de la part de 1 670 clercs de l'Église catholique allemande, qui a fait part de sa honte. La grande majorité des victimes étaient des garçons âgés de moins de 13 ans.

Pour rajouter à l'embarras des autorités religieuses, les chercheurs affirment que l'Eglise a sciemment dissimulé des documents relatifs à ces affaires ou minimisé la gravité des faits. La plupart était simplement transféré dans d'autres fonctions sans que soit fait mention de leur passé pédophile.

Mgr Ackerman a cependant dénoncé le fait que ce document, commandé par l'Eglise il y a quatre ans, ait fuité dans les médias avant sa présentation à la conférence prévue le 25 septembre, soulignant que les membres de cette assemblée n'étaient même "pas informés de l'ensemble de l'étude".

D'après les éléments de l'étude, l'église catholique allemande aurait choisi de taire les faits.

Le magazine Der Spiegel rapporte que la Conférence des évêques allemands aurait demandé une étude aux universités de Mannheim, Heidelberg et Giessen sur les abus sur mineurs et le résumé du rapport qui sera rendu public le 25 septembre, aurait été analysé. Ces scientifiques n'ont cependant pas eu un accès direct aux archives, celui-ci ayant été refusé par l'institution.

En tout, seul un tiers des suspects a fait face à des procédures en vertu du droit canonique mais les sanctions étaient minimes voire inexistantes, expliquent les auteurs du rapport selon Der Spiegel et Die Zeit.

Selon l'évêque Stephan Ackerman, qui s'exprimait au nom de la conférence épiscopale allemande: "nous sommes conscients de l'ampleur des abus sexuels qui ont été démontrés par les résultats de l'étude".

Le souverain pontife argentin est confronté depuis des mois à la révélation de nouveaux scandales d'agressions sexuelles du clergé à vaste échelle, en particulier en Australie, au Chili, aux Etats-Unis et maintenant en Allemagne.

Selon un communiqué mercredi du "C9" -le conseil de cardinaux qui aide le pape François à réformer le Vatican- la réunion des présidents des conférences épiscopales aura lieu du 21 au 24 février 2019 au Vatican.

Le sujet de leur entretien n'a pas été précisé, mais la publication mi-août d'un rapport accablant sur les agressions sexuelles commises en Pennsylvanie (est) par des membres du clergé, ajoutée à la démission en juillet du cardinal américain Theodore McCarrick, ont secoué l'Eglise catholique américaine, révélant de profondes divisions entre évêques.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL