Accusé d'abus sexuels, le président de CBS quitte la chaîne

Xavier Trudeau
Septembre 11, 2018

Selon la chaîne financière CNBC, ces discussions sur un accord à l'amiable sont désormais "proches d'être terminées", et les parties espèrent les achever "avant la reprise des cotations boursières lundi matin".

Dans un communiqué, la chaîne a annoncé le départ "avec effet immédiat", après 15 ans aux commandes, de Leslie Moonves, un ancien acteur de 68 ans, l'un des personnages les plus puissants de la télévision américaine. Face aux refus répétitifs de la jeune femme, Leslie Moonves se serait montré très agressif et l'aurait insultée de "salope". Dans l'article publié dimanche par le New Yorker, six autres femmes affirmaient qu'il les avait agressées sexuellement, des accusations plus graves, que M. Moonves avait démenties.

A la suite de ces dernières accusations, la chaîne a annoncé que Leslie Moonves ne percevrait pas un centime d'indemnité de départ et a par ailleurs décidé de donner 20 millions de dollars à une ou plusieurs associations soutenant le #MeToo et l'égalité des femmes au travail. Et les nouvelles, aussi publiées par The New Yorker, ont finalement briser sa ligne de défense, qui consistait jusqu'à présent à nier en bloc, en rejetant ce qu'il qualifiait d'"épouvantables accusations", en assurant des "relations consenties" et en dénonçant un acharnement concerté pour détruire son nom et sa carrière.

Outre le départ de Leslie Moonves, la chaîne américaine a annoncé simultanément la fin de son litige avec la famille Redstone, qui contrôle 80% du capital.

À défaut d'accord, le procès sur ce litige devrait démarrer le 3 octobre devant une juridiction de l'État du Delaware. La somme avait choqué les partisans de #MeToo et certaines de ses accusatrices.

"C'est complètement dégoûtant", a ainsi déclaré une de ses accusatrices, Jessica Pallinston, au New Yorker. Certains de ces abus sexuels remonteraient aux années 1980.

Visé par de nouvelles accusations d'abus sexuels, le patron de CBS fait ses valises.

La chaîne avait annoncé après les premières accusations qu'elle avait confié à des avocats extérieurs une enquête sur ces allégations. CBS a annoncé aussi six remplacements au sein de son conseil d'administration.

Le maintien de Leslie Moonves chez CBS après les premières accusations constituait une exception à l'ère de #MeToo, qui a vu des dizaines d'hommes de pouvoir américains poussés vers la sortie dès les premières accusations de harcèlement ou d'abus sexuels rendues publiques, souvent en quelques heures à peine.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL