Apple retire l'app d'Alex Jones de l'App Store — Infowars

Claudine Rigal
Septembre 8, 2018

Le réseau social Twitter, accusé de censurer de nombreux comptes d'internautes, a fait savoir ce 7 septembre avoir décidé de fermer définitivement les accès d'Alex Jones, le fondateur du site jugé conspirationniste d'extrême droite InfoWars.

" Aujourd'hui, nous avons banni de manière permanente Alex Jones et Infowars [le site qu'il détient] de Twitter et de Periscope. Nous avons entrepris cette mesure à la suite de nouveaux signalements de tweets et vidéos publiés hier qui violent notre politique sur les comportements abusifs, ainsi que d'autres signalements antérieurs", a annoncé l'équipe de sécurité de Twitter dans un gazouillis.

Le président américain Donald Trump a récemment dénoncé la "censure " des idées républicaines sur les réseaux sociaux. M. Dorsey a, à cette occasion, fermement assuré que les décisions de Twitter n'étaient pas mues par des motivations politiques. Le fondateur du service de micro-messages avait aussi été entendu, aux côtés de la numéro deux de Facebook Sheryl Sandberg, lors d'une autre audition, toujours au Congrès mercredi sur les soupçons de manipulation politique étrangère via les réseaux sociaux. Il y a un mois, Apple avait supprimé d'iTunes les podcasts d'Alex Jones (en les désindexant, car les podcasts en eux-mêmes ne sont pas hébergés chez Apple) mais l'app était restée en ligne. Son compte personnel avait été bloqué une semaine en août, même s'il était resté consultable par ses quelque 900 000 abonnés. Il avait défendu son choix, au nom du "débat public" et parce qu'"il n'a [vait] pas enfreint [nos] règles". Les réseaux sociaux sont régulièrement critiqués pour la gestion de leurs contenus et le choix de suspendre ou non certains comptes ou pages.

Alex Jones, un polémiste de 44 ans qui opère depuis le Texas, est devenu une célébrité de l'extrême droite américaine en prétendant que la fusillade de Sandy Hook, qui avait fait 26 morts, dont 20 enfants dans une école élémentaire en 2012, était une mise en scène.

Pendant sa campagne, Donald Trump avait accordé une interview à Alex Jones, au cours de laquelle le futur locataire de la Maison Blanche avait flatté son intervieweur, lui disant notamment: "Votre réputation est extraordinaire, je ne vous laisserai pas tomber".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL