Aucun cas détecté au Maroc — Choléra

Evrard Martin
Septembre 1, 2018

Un dispositif de contrôle sanitaire est mis en place au niveau des frontières, en particulier à l'aéroport de Casablanca où le transit (vols en correspondance) est important. Les laboratoires hospitaliers sont aussi sur le qui-vive dans l'investigation microbiologique et le déploiement d'un stock de médicaments et d'équipements nécessaires pour le traitement de cas. Une ligne téléphonique a été mise à la disposition des citoyens pour de plus amples informations. Selon les estimations de l'Organisation mondiale de la santé, 1,3 à 4 millions de cas de choléra, et 21.000 à 143.000 décès sont recensés de par le monde.

Il est opérationnel 7j/7 et 24h/24.

Le ministère a également démenti avoir appelé à éviter la consommation de pastèque et de melon et à ne boire que de l'eau minérale.

Cette série de mesures sera assurée en coordination avec les différents secteurs gouvernementaux concernés "afin de renforcer les mesures de sécurité sanitaire pour les produits alimentaires, des réseaux d'eau potable et de désinfection des liquides".

Au Maroc, et grâce au Programme national de lutte contre les maladies transmises par l'eau, ainsi que les progrès significatifs réalisés dans le domaine de l'approvisionnement en eau potable, aucun cas épidémiologique de choléra n'a été enregistré depuis 1997. Ajoutant qu'à la date du 24 août, 46 cas de choléra avaient été confirmés parmi les 139 cas hospitalisés depuis le 7 août dernier. Une bonne nouvelle qui laisse entrevoir la fin de cette épidémie avant la rentrée scolaire, prévue mercredi prochain.

Une femme suspectée d'être infectée par le choléra est décédée, lundi soir, à l'hôpital de Boufarik (Blida), a-t-on appris, hier mardi, auprès des services de la wilaya. âgée de 43 ans, la victime, originaire de la wilaya d'Ain Defla et atteinte de trisomie, a rendu l'âme, lundi soir, à l'hôpital de Boufarik, a indiqué le chef du cabinet du wali, Ait Ahmed Tahar, dans une déclaration à l'APS.

Le choléra est une infection intestinale aiguë provoquée par l'ingestion d'aliments ou d'eau contaminés par un vibrion, qui provoque fortes diarrhées et vomissements. Ces troubles digestifs majeurs provoquent une fatigue importante, une soif intense et des crampes musculaires traduisant la déshydratation massive en plus de l'hypothermie.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL