Des centaines de manifestants arrêtés un jour de vote — Russie

Claudine Rigal
Septembre 10, 2018

Des milliers de Russes ont manifesté dimanche contre la très impopulaire réforme des retraites à l'appel de l'opposant emprisonné Alexeï Navalny. A Saint-Pétersbourg, un millier de personnes sont sorties dans les rues, scandant "Honte!".

Des élections qui ne suscitent pas l'enthousiasme dans la capitale, avec un taux de participation d'à peine plus de 8% à la mi-journée: la plupart des opposants au maire actuel, ont été tout simplement interdits de se présenter.

Les manifestations de dimanche se déroulent à l'appel du principal opposant au Kremlin, Alexeï Navalny, qui purge une peine de 30 jours de prison pour une manifestation organisée en janvier.

"On dépense de l'argent pour l'armée en Syrie, en Ukraine, pour les amis du président, mais rien pour les retraités", a fustigé Olga Tchenouchka, une employée de 44 ans. Des dizaines de ses partisans avaient été arrêtés par la police ces derniers jours. Une manifestation aux allures de contestation de la politique du Kremlin: Vladimir Poutine veut revoir l'âge de départ à la retraite à la hausse, entre 5 et 8 ans de plus pour les Russes.

Le président Vladimir Poutine, qui s'était dans un premier temps distancé du projet, l'a finalement endossé, proposant fin août un assouplissement de la réforme.

Ces manifestations se sont déroulées au moment où les Russes votaient pour des élections qui concernent des postes de gouverneurs, de députés locaux et d'autres responsables dans diverses régions.

Les élections municipales à Moscou sont probablement l'événement le plus important du jour, avec cinq candidats en lice, dont le maire sortant élu en 2010, Sergueï Sobianine, du parti au pouvoir Russie unie, favori des observateurs. Pour éviter la répétition d'un tel scénario, seuls les membres de l'opposition "tolérée", communistes ou nationalistes, ont cette fois pu déposer leur candidature.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL