Deux cas de peste porcine africaine sur des sangliers — Belgique

Claudine Rigal
Septembre 14, 2018

Deux cas de peste porcine africaine détectés sur des sangliers en Belgique ont été confirmés par les autorités sanitaires belges, a alerté jeudi le ministère de l'Agriculture français, appelant à "une mobilisation immédiate pour protéger (les) élevages".

Les autorités sanitaires belges ont confirmé l'infection de deux sangliers sauvages dans la commune dEtalle, à une dizaine de kilomètres de la France, par le virus de cette maladie, écrit le ministère français dans un communiqué.

Stéphane Travert a demandé aux préfets des départements frontaliers - Ardennes, Meuse, Moselle et Meurthe-et-Moselle - de mettre en place immédiatement un plan d'action renforcé contre la peste porcine africaine (PPA).

Ce plan prévoit la restriction de certaines activités comme la chasse et la surveillance renforcée des élevages et de la faune sauvage.

Le ministère rappelle que "l'entrée de toute personne dans une exploitation agricole ne doit s'effectuer qu'après autorisation préalable des éleveurs et dans le respect de toutes les mesures d'hygiène et de biosécurité requises".

Le ministre wallon de l'agriculture, René Collin, s'entretient actuellement avec l'Afsca (Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire) au sujet des mesures à prendre, selon RTBF.

"Le Service Public de Wallonie (SPW) prépare les mesures de nature à éviter au maximum la dispersion des sangliers à partir de la zone infectée ainsi que les dispositions relatives à la chasse", poursuit l'organisme.

Il n'existe ni vaccin, ni traitement contre cette maladie, qui n'est pas contagieuse pour l'homme, mais qui se transmet au contraire très vite entre animaux.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL