Entrée en lice tranquille pour Federer, sueurs froides pour Djokovic — US Open

Solenn Plantier
Septembre 2, 2018

" Une humidité infernale ": lundi soir déjà, après son match contre son compatriote David Ferrer qui avait tourné au concours de tee-shirts mouillés, le N.1 mondial Rafael Nadal - dont la demande d'un ventilateur est restée vaine - avait dressé le tableau. Tout a commencé avec l'Argentin Leonardo Mayer. Puis le Lituanien Ricardas Berankis et le qualifié italien Stefano Travaglia ont suivi. Ont ensuite complété la liste le Russe Mikhail Youzhny et le Serbe Filip Krajinovic.

"Des " conditions extrêmes " qui ont conduit les organisateurs à accorder " dix minutes de pause entre les troisième et quatrième sets " des simples messieurs, une règle mise en place pour la toute première fois à l'US Open et qui sera reconduite " au jour le jour ", ont-ils précisé.

Dans le tableau féminin, ça n'a pas empêché les premières têtes de série de poursuivre leur parcours: la N.2 mondiale Caroline Wozniacki, l'Allemande Angelique Kerber (4e), la Tchèque Petra Kvitova (5e) et la Lettonne Jelena Ostapenko (10e) ont franchi le premier tour.

C'est avec humour que Wozniacki a géré la situation: "Aux changements de côté, je me disais que j'étais à la plage, une Margarita à la main!", a plaisanté la Danoise.

Pas de retrouvailles entre les deux ex-partenaires de double brouillées depuis que Garcia s'est désengagée de la Fed Cup pour donner la priorité à sa carrière individuelle: si la N.1 française s'est sortie du piège portoricain Monica Puig (55e), Mladenovic (53e), gênée par son genou droit, a buté sur l'Espagnole Carla Suarez Navarro (24e) 6-1, 4-6, 6-4.

Mayer, lui, n'avait pas le coeur à rire: "Tant qu'un joueur ne sera pas mort, ils (les organisateurs) n'arrêteront pas", a-t-il lâché. Accablée par la chaleur et l'humidité, la Niçoise de 28 ans a laissé filer un set et un break d'avance pour s'incliner en trois sets (4-6, 6-3, 6-2) face à la Suédoise Johanna Larsson (82e), après quasiment 2h30 de jeu. À 4-2 en sa faveur dans le deuxième set, le Parisien de 31 ans s'est blessé en recevant dans sa raquette une balle puissante de Nishikori (19ème) à la volée.

Plongé dans un bain de jouvence depuis son sacre de la renaissance à Wimbledon qui l'a repositionné comme l'un des deux plus sérieux prétendants au titre, avec son trophée à Cincinnati il y a deux semaines, le Serbe de 31 ans était opposé dans l'après-midi au Hongrois Marton Fucsovics (41e).

" A la fin du troisième set, je me suis mis à mieux jouer, à mieux sentir la balle". Avant, j'étais vraiment en mode survie.

Opéré d'un coude en début d'année, le joueur aux treize titres en Grand Chelem avait manqué l'édition 2017 de l'US Open après avoir écourté sa saison, entre problèmes physiques et crise de motivation. Federer. A désormais 37 ans, le Suisse aux vingt couronnes en Grand Chelem, programmé cette fois en journée, n'a pas laissé de plumes en dominant Benoît Paire (56e) en moins de deux heures (7-5, 6-4, 6-4). "Il avait eu l'occasion de conclure dans la troisième manche, à 5-4 sur le service de Sandgren, avant de perdre la manche au jeu décisif".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL