Fin de résidence pour Muriel Mayette-Holtz — Villa Médicis

Pierre Vaugeois
Septembre 8, 2018

Le nom de la personne qui lui succédera n'a pas encore été communiqué par la ministre de la Culture. Elle s'appuiera notamment sur les conclusions de la mission confiée à M. Thierry Tuot, président du conseil d'administration de l'AFR.

Directrice pendant trois ans de la Villa Médicis, Muriel Mayette n'a pas été reconduite à la tête de la prestigieuse institution française. "Les missions de cet établissement emblématique seront redéfinies en s'appuyant sur toute la richesse de son histoire et des liens étroits tissés entre la France et l'Italie".

En attendant, une procédure de recrutement "ouverte" sera prochainement mise en œuvre. "Je comprends qu'on ait envie d'un autre projet, c'est tout à fait normal surtout pour un nouveau gouvernement qui ne m'a pas nommée, mais le faire une semaine avant le renouvellement de mon mandat, c'est d'une brutalité qui n'est pas tout à fait acceptable" a-t-elle regretté. La nomination du remplaçant ou de la remplaçante de Muriel Mayette ne devrait pas tarder (contrairement à quantité de postes laissés aujourd'hui vacants) car cette fonction à Rome est très convoitée. Mayette-Holtz, 54 ans, avait été nommée par François Hollande en 2015, pour une durée de trois ans, potentiellement renouvelable. "Depuis 2015, Muriel Mayette-Holtz et ses équipes ont cherché à ouvrir davantage la programmation culturelle de l'Académie de France à Rome à la diversité des expressions artistiques".

"Dans le cadre de son projet, Muriel Mayette-Holtz a veillé tout particulièrement à valoriser le travail d'artistes femmes", souligne le ministère dans son communiqué. La Villa Médicis accueille chaque année une nouvelle promotion de pensionnaires rémunérés, sélectionnée par un jury international, pour une durée de 12 ou 18 mois.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL