Fnac Darty et l'assureur SFAM dans le viseur de l'UFC-Que Choisir

Xavier Trudeau
Septembre 2, 2018

L'UFC Que Choisir a ainsi reçu des témoignages de consommateurs qui ont découvert des prélèvements opérés par la SFAM sur leur compte bancaire, alors qu'ils pensaient avoir signé sur une tablette pour obtenir une réduction du prix de l'appareil choisi.

L'association de défense des consommateurs soupçonne les deux groupes de pratiques commerciales "trompeuses et agressives".

La SFAM associée à la FNAC (groupe Fnac Darty) est mise en cause par UFC-Que Choisir. Elle estime que sous couvert d'une offre de remboursement de 30 euros apposée sur l'étiquette d'un produit multimédia vendu par la Fnac, les clients sont "très fortement incités à souscrire une assurance SFAM (.) cette assurance étant parfois tout simplement imposée".

Créé en 1999, SFAM, qui affiche une croissance spectaculaire de 2 400% en cinq ans, est implanté en France à Romans-sur-Isère, Roanne et Paris.

Par ailleurs compte tenu des liens capitalistiques entre la SFAM et la FNAC, le premier étant le deuxième actionnaire de l'autre, l'association saisit pour avis l'Autorité de la Concurrence s'agissant des conditions permettant de garantir le respect d'une concurrence libre et non faussée sur la distribution de telles assurances affinitaires.

Contacté par l'AFP, Fnac Darty a dit prendre "acte des actions intentées par l'UFC-Que Choisir qui feront l'objet d'un examen attentif de notre part". L'association a passé au crible les pratiques de commercialisation de l'assureur SFAM notamment sur des produits de haute technologie.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL