France : bonne nouvelle pour le chômeur qui a rencontré Macron

Xavier Trudeau
Septembre 19, 2018

Le porte-parole du gouvernement Benjamin Griveaux a défendu mercredi les propos controversés adressés par Emmanuel Macron samedi à un horticulteur au chômage et s'est "réjoui" des offres d'emplois faites depuis à ce jeune homme.

Une rencontre au souvenir douloureux pour le jeune homme qui n'a pas vraiment goûté aux remontrances du chef de l'État, l'accusant même d'être totalement déconnecté de la réalité.

Les déclarations du président, qui a assuré qu'il suffisait de "traverser la rue" pour trouver un emploi après avoir été interpellé par Jonathan Jahan lors des journées du patrimoine à l'Elysée, ont alimenté le procès en mépris de classe fait à l'exécutif depuis le début du quinquennat.

L'Elysée a indiqué ce mardi avoir été "contactée directement" par la fédération d'horticulture à la suite de cet échange. "La fédération s'engage à lui proposer un emploi dans la filière de l'horticulture", a précisé la présidence. Le président lui avait alors rétorqué de se réorienter pour chercher dans "l'hôtellerie, les cafés et la restauration" ou "le bâtiment".

L'Union nationale des entreprises du paysage a fait savoir ce mardi que près de six entreprises du secteur sur 10 avaient embauché au premier semestre 2018, et que plus de la moitié des entreprises souhaitaient recruter au cours du second semestre (52%).

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL