Grippe : qui pourra être vacciné par les pharmaciens ?

Evrard Martin
Septembre 30, 2018

Pour parvenir à une meilleure couverture vaccinale, le ministère de la Santé a annoncé dans un décret rendre accessible la vaccination en pharmacie et par des infirmiers à davantage de personnes, et ce dans plus de régions. Bien souvent, en raison d'une absence de vaccination.

Malgré un objectif de santé publique fixé à 75%, moins de 50% des personnes à risque se font chaque année vacciner contre la grippe.

Les pharmaciens pourront également vacciner contre la grippe les femmes enceintes et les personnes à risque qui n'ont jamais reçu le vaccin, dans les quatre régions où le dispositif est expérimenté, selon un arrêté publié mercredi au Journal Officiel.

L'hiver dernier, 160.000 personnes ont été vaccinées, majoritairement des plus de 65 ans, par des pharmaciens en Nouvelle-Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes.

Pour que le pharmacien soit autorisé à administrer le vaccin contre la grippe, il doit suivre une formation.

Tous les Français ne peuvent se faire vacciner en pharmacie. Mais désormais les femmes enceintes et les primo-vaccinés, c'est-à-dire ceux à qui le vaccin est recommandé pour la première fois, pourront être piqués par les pharmaciens. Les personnes ayant déjà fait une réaction allergique à un vaccin ou sous traitement anticoagulants doivent consulter leur médecin. Avant l'injection, il doit recueillir le consentement par écrit du patient et l'interroger sur ses éventuelles allergies pour repérer d'éventuelles contre-indications. Elles reçoivent également une attestation de vaccination qui précise le nom et le numéro de lot du vaccin afin de pouvoir transmettre l'information au médecin.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL