Kita pourrait déjà virer Cardoso chez les Canaris

Solenn Plantier
Septembre 23, 2018

Waldemar Kita doit être soulagé de savoir sous les verrous de la justice française les personnes qui ont proféré contre lui des menaces de mort en juin dernier.

En effet, dans la nuit du 1er au 2 juin 2018, un groupe d'individus avait fait des tags de menaces de mort adressés au président Waldemar Kita sur les boutiques extérieures du FC Nantes. Un des mis en cause est revenu sur ses premières déclarations.

Rien ne va plus à Nantes où les mauvais résultats s'accumulent en ce début d'exercice 2018/19. Le président nantais n'a pas manqué de reprendre son entraîneur Miguel Cardoso sur ses principes de jeu ainsi que sur ses choix. On prend encore deux buts. Il s'est aussi permis de critiquer le football pratiqué: "Il y a une mi-temps pour Lille, assez constructif et agressif".

Nantes a encore mordu la poussière samedi après-midi contre Lille (2-1) et se retrouve 17eme avant les autres matchs de la 6eme journée de Ligue 1. Jouer à la baballe, c'est bien mais à un certain moment, il faut jouer au ballon (...) Pour marquer des buts, il faut déjà aller jusqu'au but. En deuxième mi-temps, on a commencé à jouer davantage de l'avant. La preuve, le but vient en trois passes au milieu de terrain. On a des changements de joueurs (pendant la rencontre, ndlr) qui ont apporté un plus " poursuit-il dans son analyse. C'est toujours difficile quand vous voyez quelques millions qui sont sur la touche. "Il va falloir quand même qu'on se mette d'accord". À un certain moment, les gens doivent s'adapter à certaines situations, a lancé Kita en référence notamment à Anthony Limbombe, sur le banc en première période face à Lille. "Le temps va vite mais je sais que Miguel Cardoso est un garçon intelligent, travailleur mais il faut vite qu'il s'adapte au championnat français car c'est très important". "On a des joueurs de qualité, on a beaucoup investi, ces joueurs doivent être sur le terrain", a-t-il lâché. Ce n'est pas un coup de pression, pas un reproche mais une observation.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL