La raison de l'échec Henry est connue — Bordeaux

Solenn Plantier
Septembre 10, 2018

Mais selon Joseph DaGrosa, futur repreneur du club aquitain, la seule véritable raison à cet échec fut économique, le salaire demandé par Thierry Henry étant visiblement trop haut pour le club au scapulaire. Automatiquement, nous avions pensé à ce qui serait le meilleur pour entraîner le club. Alors que les médias expliquaient ce refus par le manque de garantie sportive des Marines et Blans, le président du fonds d'investissement GACP, Joseph DaGrosa, est sorti du silence ce vendredi. "Clairement, il aime l'équipe mais nous n'avons pas trouvé d'accord financier..." "Quand on regarde spécifiquement notre projet, nous comptons agir comme des bienfaiteurs pour le club".

Alors que Thierry Henry a, un temps, été annoncé tout proche de devenir le nouvel entraîneur des Girondins de Bordeaux, le dossier n'a finalement pas pu se concrétiser. GACP deviendra propriétaire des Girondins le 28 septembre après un vote du conseil de Bordeaux Métropole concernant notamment des garanties liées au loyer du stade (3,85 millions d'euros par an jusqu'en 2044). "Notre ambition est de nous qualifier en Ligue Europa de manière régulière et viser la Ligue des champions".

"Nous avons eu l'opportunité de le rencontrer à New York, a poursuivi le président du fonds d'investissement américain GACP". Il est remarquable. J'ai un immense respect pour lui.

Le dirigeant américain a également tenu à réagir aux accusations portées par les Ultramarines, le principal groupe de supporters bordelais hostiles à cette vente et douteux sur l'origine de ses fonds, allant jusqu'à parler "d'argent sale". "Nous avons des partenaires très solides financièrement, deux des plus grandes compagnies d'investissements au monde".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL