La Russie souffle le chaud et le froid sur le conflit — Syrie

Claudine Rigal
Septembre 19, 2018

L'ambassadeur d'Israël en Russie a été convoqué au ministère des Affaires étrangères à Moscou. "Cela ressemble à une succession de circonstances tragiques", a-t-il déclaré.

Retour sur le déroulement de cette journée.

Le "système de déconfliction" mis en place en 2015 pour éviter toute confrontation au moment où la Russie intervenait militairement au côté de Bachar al-Assad a bien été activé, a-t-elle dit, alors que l'armée russe dit avoir été informée "moins d'une minute" avant l'attaque israélienne.

L'Ilouchine-20, un quadrimoteur à hélices généralement utilisé pour des missions de surveillance, a disparu des radars lundi soir à 35 kilomètres des côtes syriennes lors d'une attaque aérienne menée par quatre F-16 israéliens sur des infrastructures dans la province syrienne de Lattaquié.

Les médias israéliens ont commenté le crash de l'avion russe Il-20 en Syrie, survenu suite aux démarches inconséquentes de Tsahal, reconnaissant qu'Israël était partiellement responsable de ce drame. "Nous considérons hostiles ces provocations de la part d'Israël" et "nous nous réservons le droit de répondre de manière adéquate", a-t-il averti.

L'ex-chef d'état-major de l'armée de l'air française évoque une possible erreur d'appréciation des opérateurs syriens, - empreinte visuelle sur le radar et différence de vitesse entre chasseurs israéliens et avion de reconnaissance russe -, ainsi qu'un éventuel défaut de communication entre alliés russe et syrien.

Edition numérique des abonnés
Syrie : l'avion russe disparu a été abattu par la défense antiaérienne syrienne, selon Moscou

Le ministre russe de la Défense Sergueï Choïgou s'est entretenu au téléphone avec son homologue israélien Avigdor Lieberman pour souligner que la Russie tenait Israël pour entièrement responsable de cet incident.

"Accusations contre Paris Si l'État hébreu est régulièrement pointé du doigt pour des interventions en territoire syrien, notamment contre des cibles iraniennes, un autre acteur s'est retrouvé, mardi matin, mêlé à l'affaire par des sous-entendus russes". Moscou accuse aussi, la France, d'avoir participé au bombardement de la ville syrienne, déclarant avoir décelé des tirs de missiles à partir de la frégate française " Auvergne " active dans la région est de la Méditerranée, aux limites des eaux territoriales syriennes. La frégate Auvergne est la quatrième frégate multimissions livrée à la marine nationale française en avril 2017.

"Nous démentons toute implication", a dit le colonel Patrik Steiger.

Pour le ministère russe de la Défense, l'aviation israélienne a délibérément créé une situation "dangereuse" dans la province de Lattaquié, alors que l'avion russe s'apprêtait à atterrir sur la base de Hmeymim. Une menace "intolérable" selon elle.

Les forces armées israéliennes ont rejeté les critiques russes, affirmant dans un communiqué que la responsabilité de l'incident incombait à la DCA syrienne qui "a fait feu sans discernement" et "sans se préoccuper" de la présence d'un appareil russe en vol.

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a exprimé sa "peine" pour la mort de l'équipage de l'avion russe.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL