L'arbitre qui a sanctionné Serena Williams va "bien" | Tennis

Solenn Plantier
Septembre 13, 2018

Après que les anciens joueurs de la Ligue américaine de football Colin Kaepernick et Eric Reid sont venus assister au match de l'US Open opposant Venus et Serena Williams, cette dernière a dit à leur sujet que tous les sportifs devaient être reconnaissants de leur attitude - s'agenouiller pendant l'hymne américain, avant les matchs, pour protester contre les meurtres de Noirs par des policiers blancs, ce qui leur a attiré les foudres et les insultes de Donald Trump - et que ceux qui souhaitent que la société change les respectaient. "Nous ne pensons pas que ça a été le cas".

Au cours de sa finale perdue contre Naomi Osaka à New York, Serena Williams a été plusieurs fois sanctionnée; pour coaching, pour avoir cassé une raquette, puis pour avoir qualifié l'arbitre de chaise de "voleur".

De quoi faire bouillir la joueuse américaine, qui a directement visé l'arbitre de la rencontre lors de sa conférence de presse d'après-match.

Pendant le match, Williams a été punie pour avoir reçu les conseils de son entraîneur, pour avoir fracassé sa raquette et pour abus verbal à l'endroit de l'arbitre. L'arbitre de la finale dames a déclenché une tempête ...en appliquant le règlement à la lettre. "Je ne triche pas pour gagner, je préfère encore perdre", s'est défendue la cadette des sœurs Williams lors du changement de côté. "C'est incroyable. Je n'ai pas reçu de coaching. Je ne triche pas, je n'ai jamais triché de ma vie, je me bats pour ce qui est juste, vous me devez des excuses".

Aux JO-2016, Andy Murray avait lui reçu un avertissement après que M. Ramos l'avait entendu le qualifier d'"arbitre stupide". Vous me devez des excuses. "C'est vous le menteur", avait-elle lancé. "Vous m'avez volé un point", avait-elle accusée.

Bouleversée - elle est montée sur la deuxième marche du podium les larmes aux yeux, car une victoire lui aurait permis d'atteindre le record de 24 titres en Grand Chelem - Serena Williams n'en a pas pour autant oublié la sororité.

Serena Williams a écopé d'une amende de 17.000 dollars pour son comportement. Elle avait ainsi menacé une juge de ligne, lui promettant de lui "enfoncer (une balle) dans (son) putain de gosier". Tu as perdu les pédales. Serena Williams avait bien sûr récolté des amendes pour ces faits. La voir ainsi s'installer dans une position de victime est surprenante. L'Américaine a même reçu le soutien de la WTA dimanche.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL