Le cancer, un fléau en progression "alarmante" dans le monde

Evrard Martin
Septembre 13, 2018

Le cancer progresse de façon "alarmante" dans le monde, a averti l'Organisation mondiale de la santé (OMS) dans une compilation de statistiques. Le nombre de morts devrait se situer à 1,8 million pour les cancers du poumon, soit celui qui tue le plus. Les nouvelles estimations du Centre international de recherche sur le cancer (CIRC) ne sont en effet pas bonnes.

Un rapport sur le cancer dans le monde met en garde contre une hausse alarmante des cas, avec une projection de près de 30 millions de personnes touchées en 2040.

"Des politiques efficaces de prévention et de détection précoce doivent être mises en œuvre de toute urgence pour compléter les traitements pour lutter contre cette maladie dévastatrice à travers le monde", ajoute-t-il dans un communiqué. Plus de 18'000 décès seront observés, dont près de 10'300 chez les hommes. Le cancer du poumon est la principale cause de mortalité. Suivent, en termes de nouveaux cas, le cancer colorectal dans les pays développés et le cancer du col de l'utérus dans les pays en développement. Les raisons de cette évolution sont multiples, analyse le CIRC, citant notamment "la croissance démographique et le vieillissement de la population ", mais aussi le tabagisme et l'obésité. Le cancer du sein, qui touche les femmes indifféremment de leur milieu et qui va lui aussi progresser.

Avec les changements de mode de vie, et la croissance des pays en voie de développement, les types de cancers devraient évoluer, indique le rapport qui a étudié 36 sortes de tumeurs dans 185 pays.

Dans son rapport, le CIRC estime que dans les pays à revenu élevé, "entre un tiers et deux cinquièmes des nouveaux cas de cancer pourraient être évités en éliminant ou en réduisant l'exposition à des facteurs de risque environnementaux et de style de vie connus".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL