Le chanteur marocain Saad Lamjarred, inculpé pour viol fin août, écroué

Pierre Vaugeois
Septembre 18, 2018

Le chanteur marocain Saad Lamjarred, inculpé fin août en France pour viol, a été placé aujourd'hui en détention provisoire, sur décision de la cour d'appel d'Aix-en-Provence (sud) après un appel du parquet contre son placement initial sous contrôle judiciare.

Le mois dernier, une nouvelle plainte pour agression avait été déposée par une femme à Saint-Tropez, mais le chanteur, qui conteste les faits, avait été remis en liberté après le paiement d'une caution de 150.000 euros. "Il a démontré par le passé qu'il honore toujours les rendez-vous judiciaires", a réagi son avocat Me Jean-Marc Fedida. "Nous allons reprendre notre bâton de berger, pour que dans un premier temps il retrouve la liberté puis pour démontrer qu'il est innocent". La star avait déjà été mise en examen dans une autre affaire, en octobre 2016 à Paris pour "viol aggravé" et "violences volontaires aggravées" et écroué. A la veille d'un concert qu'il devait donner, une jeune femme de 20 ans avait porté plainte contre lui, affirmant qu'il l'avait agressée dans une chambre d'hôtel. Le parquet doit encore prendre ses réquisitions sur la tenue ou non d'un procès aux assises, avant la décision finale des juges d'instruction. Le jeune homme avait été mis en examen pour "viol" le 11 avril dans une enquête ouverte après la plainte d'une jeune Franco-Marocaine affirmant avoir été abusée et frappée par le chanteur, à Casablanca en 2015. Le musicien a également été mis en cause aux États-Unis en 2010, mais les poursuites ont été abandonnées.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL