Le chanteur Rachid Taha, qui avait repris "Douce France", décédé

Pierre Vaugeois
Septembre 12, 2018

Le chanteur algérien Rachid Taha, 59 ans, s'est éteint dans la nuit du 11 au 12 septembre à son domicile des Lilas, en région parisienne. Il a succombé à une crise cardiaque dans son sommeil, alors qu'il se trouvait son domicile parisien.

Douce France, Ecoute-moi camarade, en solo ou avec son groupe Carte de Séjour, le chanteur Rachid Taha était un homme engagé. Autant influencé par le rock, le punk - il reprendra notamment le Rock the Casbah de Clash -, que le raï, Taha aura tout au long de sa carrière mélangé les genres, jusqu'à la sortie de Zoom en 2013, album sur lequel il collabore notamment avec Jeanne Added sur la reprise du Now or Never, de Elvis Presley.

L'artiste était célèbre dans les années 1980 pour sa participation au mouvement Black-Blanc-Beur. Né près d'Oran où il avait passé son enfance, il avait déménagé en Alsace à l'âge de 10 ans. Il savait allier avec subtilité sa culture algérienne et son amour pour le rock anglais dans ses titres.

Après la séparation de son groupe, Rachid Taha avait enchaîné plusieurs albums formidables où il entremêlait musique électronique et orientale.

Il avait connu, plus récemment, un très gros succès avec le spectacle " 1,2,3 Soleil", où il partageait la scène avec Khaled et Faudel en 1998. Il y a quelques mois encore, il se produisait à l'Institut du monde arabe en hommage à Dahmane El Harrachi, créateur de la chanson Ya Rayah, qu'il a reprises dix ans après sa mort en 1980. Rachid Taha venait de terminer un nouvel album qui devait sortir début 2019 sur le label Believe.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL