Le CSA saisi après des propos de Yann Moix contre des policiers

Pierre Vaugeois
Septembre 23, 2018

Autour de la table pour en discuter, le journaliste Frédéric Ploquin auteur d'un livre qui affirme cette idée et qui a très vite été pris à partie par Yann Moix, tout comme les deux autres invités qui représentaient les forces de l'ordre: "Si vous venez dire ici que les policiers ont peur, vous savez que la faiblesse attise la haine".

Mais sa critique ne s'achève pas là, il accuse également les policiers de se "victimiser à longueur d'émission de télévision alors que leurs cibles préférées sont les pauvres et les milieux défavorisés". Au début de l'année, Yann Moix, lors d'un reportage sur les migrants de Calais, avait déjà créé la polémique en accusant la police de violences, " affirmant détenir des preuves vidéos ". "Je les condamne sans réserve et réaffirme mon soutien à nos forces de l'ordre dont je veux rappeler l'action exemplaire, partout sur le territoire", a tweeté le ministre de l'Intérieur. "Je suis moi-même spectateur du harcèlement que vous pratiquez sur des gens inoffensifs (.) parce que, effectivement, la peur au ventre, vous n'avez pas les couilles d'aller dans des endroits dangereux", a-t-il ajouté.

"Les policiers ont +des couilles+ et +ne chient pas dans leurs frocs+".

Le syndicat Alternative CFDT, qui a saisi samedi le conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA), "regrettant l'absence d'annonce d'une poursuite en justice" par le ministre, a annoncé dimanche qu'il déposerait plainte lundi, "soit pour injures publiques, soit pour diffamation".

"Espérons que la justice sanctionne durement cet individu à la hauteur du venin qu'il déverse sur l'institution et les policiers", a conclu Fabien Vanhemelryck.

"Yann Moix profite de sa célébrité médiatique pour déverser tout son fiel de haine anti-flic " déclare le communiqué du syndicat. Il a également appelé le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb "à condamner avec fermeté ces propos ignominieux et à engager des poursuites".

"La diarrhée verbale haineuse de ce bobo qui baigne dans le luxe et l'argent est ignominieuse et indécente", a quant à lui commenté auprès de l'AFP Patrice Ribeiro, du syndicat Synergie.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL