Le gouvernement veut en finir avec les déficits — Sécurité sociale

Xavier Trudeau
Septembre 25, 2018

Illustration de la sécurité sociale.

La Sécurité sociale va-t-elle en finir avec les déficits? "C'est la première fois depuis 2001", s'est réjoui le gouvernement en présentant son budget ce mardi, marqué par d'importantes économies sur les branches maladie, retraite et famille. La Commission des comptes a d'ailleurs revu ses prévisions.

Rien que pour les retraites, l'économie attendue s'élève à 2 milliards d'euros, selon Bercy.

Même si le montant de 400 millions pourrait être révisé en baisse à cause du ralentissement de la croissance et de l'emploi, le PLFSS 2019 a pu être préparé sous de bons auspices.

Cette manne annoncée sera bienvenue pour concrétiser les quatre grands plans dévoilés ces derniers mois par l'exécutif, en faveur des Ehpad (établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes), du "reste à charge zéro" sur certains soins (optique, dentaire, audioprothèses), contre la pauvreté et sur la "transformation" du système de santé. Le solde final inclura en outre un manque à gagner de 2 milliards d'euros, correspondant à de nouvelles exonérations de cotisations que l'Etat ne compensera pas financièrement: heures supplémentaires exonérées de cotisations sociales, suppression du "forfait social" sur l'intéressement dans les PME ou encore "correction" de la hausse de la CSG pour les retraités modestes. Sans ces "mesures nouvelles", le déficit aurait plongé à trois milliards d'euros l'an prochain, selon la Commission des comptes de la Sécurité sociale. Elle devra donc trouver 3,8 milliards d'euros sur les prix des médicaments, les arrêts de travail et la chirurgie "ambulatoire", entre autres. L'année prochaine encore, il faudra consentir de nouveaux efforts pour que la Sécurité sociale puisse sortir la tête de l'eau.

Elle va singulièrement améliorer les comptes de l'assurance-vieillesse, qui aurait dû fortement revaloriser les pensions en raison d'une inflation attendue à un niveau relativement élevée (1,3 % hors tabac).

Le fonds de solidarité vieillesse (qui verse les cotisations retraites des chômeurs et le minimum vieillesse) affichera un déficit de 2,1 milliards.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL