Le patron d'Alibaba renonce à créer un million d'emplois aux USA

Xavier Trudeau
Septembre 22, 2018

Dans une interview à un média d'État, l'homme d'affaires renonce à son engagement de créer un million d'emplois aux États-Unis, une promesse faite en janvier 2017 au côté de Donald Trump qui venait tout juste d'être élu président.

"Cet engagement est fondé sur une coopération Chine-US amicale et le postulat d'un commerce bilatéral rationnel et objectif", a-t-il dit. "La situation actuelle fait que ces conditions préalables sont compromises".

La promesse qu'avait faite Jack Ma devant les caméras de télévision avait toutefois déjà suscité le scepticisme, le chiffre représentant près de 1% de l'ensemble des emplois aux Etats-Unis.

Quelques heures à peine après l'annonce par Washington de droits de douane sur 200 milliards de dollars d'importations chinoises, le patron d'Alibaba a estimé que la guerre commerciale a un impact négatif immédiat sur les firmes chinoises et étrangères, assurant que de nombreuses entreprises chinoises seraient tentées de délocaliser leur production dans d'autres pays pour contourner les taxes. Pékin a répliqué sur le même montant de biens américains.

"Le commerce n'est pas une arme". En effet, il a annoncé la semaine dernière qu'il quitterait ses fonctions d'ici un an en laissant les commandes du groupe à l'actuel directeur général, Daniel Zhang.

Jack Ma a affiché sa volonté de désormais s'engager dans des oeuvres philanthropiques, notamment en matière d'éducation.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL