Le soutien-gorge " Beverley McLachlin" ne passe pas!

Xavier Trudeau
Septembre 20, 2018

La Maison Simons s'est résolue à présenter ses excuses, lundi, après avoir lancé une ligne de lingerie censée rendre hommage à de grandes Canadiennes, incluant la première juge en chef du Canada, Beverley McLachlin.

"L'initiative était de mauvais goût et je présente mes excuses sincères pour cette utilisation déplacé du nom de Mme McLachlin, ainsi que des autres femmes", a écrit le directeur. Il ajoute que le matériel promotionnel a été entièrement retiré et que le détaillant tirera les leçons de cette controverse. "Notre organisation se réunira pour s'assurer que nous apprenons de cet incident", a indiqué M. Simons. Beverley McLachlin, qui s'est retirée de ses fonctions à la Cour suprême en décembre 2017 après 28 ans de service, vient de publier son premier roman, un thriller juridique. Parmi elles: la romancière Gabrielle Roy et la suffragette Nellie McClung.

"La bralette Beverley " était en vente au coût de 29 dollars.

L'usage de ces noms pour les associer à des sous-vêtements jugés provocants a cependant fait bondir des consommatrices qui ont fait part de leur malaise à la compagnie et dans un article du quotidien The Gazette paru le week-end dernier.

À l'invitation de l'ex-juge en chef, Simons s'adressera à la maison des femmes Cornerstone à Ottawa et participera à sa campagne de financement.

Le journal The Gazette rapporte que l'entreprise a reçu de nombreuses plaintes dans les dernières semaines.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL