Les concerts de Médine au Bataclan auront finalement lieu au Zénith

Pierre Vaugeois
Septembre 21, 2018

Pour les victimes et les familles des victimes du 13-Novembre, les textes de Médine offensent la mémoire des 90 personnes mortes au Bataclan. Ses concerts prévus les 19 et 20 octobre sont annulés, a annoncé la direction de la salle parisienne dans un communiqué publié ce vendredi. D'après des informations de RTL, Philippe De Veulle a demandé l'ouverture d'une enquête préliminaire, arguant que les paroles de plusieurs chansons du rappeur incitaient à la haine, la discrimination et la violence: "Je pense qu'une enquête doit être diligentée et que des poursuites doivent être engagées". "Tout ce que je voulais faire c'était le Bataclan ", conclut Médine dans un communiqué, citant les paroles d'une de ses chansons. Celui-ci vise notamment un passage du titre Don't Laïk sorti en 2015: "Crucifions les laïcards comme à Golgotha".

"Est-ce que c'est pas assez clair pour vous que c'est un appel à la violence? Que c'est un appel au meurtre?", a-t-il poursuivi en référence aux textes de l'artiste.

Face aux critiques, le rappeur, qui assume une ligne provocatrice en tant qu'artiste, a toutefois déjà reconnu avoir eu "la sensation d'être allé trop loin".

Nous avons pris la décision, douloureuse, d'annuler les deux dates de concert au Bataclan. Elles avaient ensuite été reprises par différentes personnalités politiques dont le président des Républicains Laurent Wauquiez. 13onze15 Fraternité Vérité a dénoncé "la faute" commise par les dirigeants du Bataclan mais Life for Paris a, au contraire, jugé la salle "complètement libre de sa programmation", se refusant d'instrumentaliser "la mémoire des victimes des attentats à des fins politiciennes, comme c'est le cas dans cette affaire". En juillet, Life for Paris avait également dénoncé l'utilisation non-autorisée de photos de victimes pour illustrer une campagne d'affichage contre la venue du rappeur au Bataclan. Gérard Collomb, de son côté, n'a pas exclu d'interdire les concerts de Médine au Bataclan s'il y a un risque de trouble à l'ordre public, "dans les limites de la loi".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL