Les portiques de sécurité dans les aéroports : de vrais nids à microbes

Evrard Martin
Septembre 12, 2018

" Cette étude confirme la nécessité de sensibiliser davantage le public à la propagation des infections virales ", a déclaré le professeur de protection de la santé, Jonathan Van Tram, de la faculté de médecine de l'université de Nottingham à CNN.

Les chercheurs ont prélevé quantité d'échantillons sur diverses surfaces de l'aéroport finlandais d'Helsinki-Vantaa, l'hiver 2016. Ils ont découvert que ce ne sont pas les toilettes publiques, les comptoirs d'embarquement ou encore les comptoirs de restauration qui abritent la plus grande concentration de bactéries, mais bel et bien les bacs de plastique dans lesquels les voyageurs déposent leurs effets personnels au contrôle de sécurité.

Les chercheurs ont trouvé des souches de virus causant la grippe ou le rhume sur la moitié des plateaux testés, des vecteurs potentiels importants de transmission de maladie.

Ces résultats soulignent l'importance de quelques habitudes à prendre, notamment celle de se laver correctement et régulièrement les mains et celle de tousser dans un mouchoir ou dans sa manche au pli du coude, comme le font remarquer les auteurs de l'étude. Les terminaux de paiement, les aires de jeux pour enfants ou les rampes d'escalier ne sont pas épargnés non plus.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL