L'ex-chef de campagne de Trump va coopérer — "Enquête russe"

Claudine Rigal
Septembre 14, 2018

Paul Manafort, l'ancien directeur de campagne de Donald Trump, a accepté ce vendredi de coopérer "à l'enquête russe" menée par le procureur spécial Robert Mueller dans le cadre d'un accord de plaider coupable négocié avec ce dernier.

L'ancien lobbyiste de 69 ans a déjà été reconnu coupable en août de fraude bancaire et fiscale dans un procès tenu en Virginie.

Dans ce dossier, il attend toujours de connaître sa peine.

Il va donc vraisemblablement reconnaître sa culpabilité pour ces deux infractions, évitant ainsi un nouveau procès long et coûteux, également gênant pour le président Trump à quelques semaines des élections parlementaires de mi-mandat.

La Maison-Blanche a immédiatement réagi à cette annonce en expliquant benoîtement que la décision de Paul Manafort n'avait "rien à voir avec le président ou sa campagne présidentielle victorieuse de 2016".

"Il n'y a absolument aucun lien", a ajouté Sarah Sanders, porte-parole de l'exécutif.

L'accord passé par M. Manafort avec les services du procureur Mueller constitue un retournement important tant l'ex-chef de campagne du candidat républicain s'est employé depuis un an à contester les poursuites le visant.

Donald Trump nie en bloc et dénonce ce qu'il qualifie de "chasse aux sorcières".

Dans le cadre de son enquête, qui irrite fortement le chef de l'État, le procureur spécial a mis au jour des fraudes fiscales et bancaires liées aux dizaines de millions de dollars tirées des activités de conseil de Paul Manafort en Ukraine avant 2014.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL