L'ouragan Florence déferle sur la côte est américaine

Claudine Rigal
Septembre 14, 2018

Des résidents de New Bern marchent dans les rues inondées par la crue de la Neuse.

L'ouragan a encore ralenti sa course, à 17 km/h, ce qui le rend d'autant plus dangereux à son arrivée sur la terre ferme puisqu'il déchargera ses pluies torrentielles sur les mêmes régions pendant de longues heures, accentuant le risque d'inondations. C'est ce qui attend l'Etat américain de Caroline du Nord, où l'ouragan Florence doit arriver ce vendredi.

"L'eau charriée quand il était de catégorie 4 est déjà en approche".

L'ouragan a été rétrogradé en catégorie 1 sur 5 mais reste dangereux, insistent les autorités, qui ont ordonné à plus d'un million de personnes de quitter le littoral. Un couvre-feu a été instauré, comme dans plusieurs autres localités de la côte atlantique et les autorités avaient appelé la population à évacuer dès mardi.

L'ouragan devrait ensuite se diriger vers l'ouest et pourrait causer des inondations catastrophiques à l'intérieur des terres. De nombreux centres d'accueil, pourvus en eau et en nourriture, ont également été mis en place dans cet Etat ainsi qu'en Caroline du Nord et en Virginie. Et pour cause, "cet ouragan s'annonce comme l'un des pires scénarios avec des ondes de tempête record et des coupures d'électricité qui pourraient se prolonger durant plusieurs jours", souligne le rapport d'un institut de l'université de Caroline occidentale, cité par le quotidien new-yorkais.

Bob Cavanagh (à gauche) et Linda Moore (à droite) ont dû évacuer leur domicile et se sont abrités au lycée de Conway.

Sur l'immense plage de Myrtle Beach, certains ont même défié les éléments en surfant sur les premières grosses vagues amenées par l'ouragan. "Jeff Cunningham avait ainsi choisi de rester sur son bateau, amarré dans la marina de North Myrtle Beach". "Je resterai ouvert tant que les conditions le permettront", assure-t-il.

Des bénévoles de la "Crisis Response International" vérifie les approvisionnements pour le passage de l'ouragan. Plus de 1 000 vols ont déjà été annulés en raison de l'ouragan, selon les médias américains.

De fortes précipitations et des coupures de courant. Près de 3.000 électriciens étaient arrivés jeudi en renfort de plusieurs États voisins pour rétablir le courant une fois l'ouragan passé, a indiqué la compagnie sur Twitter.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL