L'ouragan Florence rétrogradé en catégorie 2 — Etats-Unis

Claudine Rigal
Septembre 14, 2018

Ottawa se dit prêt à fournir au besoin une assistance consulaire à ces Canadiens, mais prévient qu'il faut éviter de se rendre sur la côte est des États-Unis, en particulier de la plage Edisto, en Caroline du Sud, jusqu'à Duck, en Caroline du Nord.

Le littoral des Caroline du Nord et du Sud s'est vidé de ses habitants à l'approche de l'ouragan Florence, qui devrait balayer les deux Etats vendredi, selon le Centre américain de veille cyclonique (NHC). Mais les pluies et les vents puissants commencent à se faire sentir.

Se dirigeant vers la côte à 17 km/h, il devrait encore ralentir sa course en approchant la côte puis dévier vers le sud en suivant le littoral. Il déchargera ses pluies torrentielles pendant de longues heures, accentuant le risque d'inondations, alors que son œil devrait toucher la côte vendredi soir voire tôt samedi matin, selon l'Agence américaine océanique et atmosphérique (NOAA).

Florence reste dangereux même s'il a été rétrogradé en catégorie 2, sur une échelle Saffir-Simpson qui en compte cinq, a averti le Centre national des ouragans (NHC). "Cet ouragan est terriblement dangereux", a averti Donald Trump sur Twitter.Certains, comme Kevin Miller, avaient toutefois choisi de défier les éléments". "Mais quelle que soit son ampleur, l'ouragan finira par passer et notre boulot sera de reconstruire ensemble notre communauté, et c'est ce que nous allons faire", a déclaré Woody White, président du conseil des commissaires du comté de New Hanover, situé en Caroline du Nord, juste au nord de la zone d'impact. Jeudi matin, Florence se trouvait à 275 km des côtes.

Les appels à évacuer rapidement les zones à risques se sont multipliés mercredi. "Après aujourd'hui, il sera vraiment trop tard".

Dans un camp de mobil-homes de la banlieue de Wilmington, les habitants s'apprêtaient à partir après avoir protégé portes et fenêtres.

"Moi je reste ici, le bâtiment est solide, je n'ai aucune inquiétude, le bouddha va nous protéger", a témoigné cette Vietnamo-Bretonne, installée depuis plus de 40 ans aux Etats-Unis. "J'ai fait Hugo", a dit à l'AFP cet électricien de 50 ans rencontré à une station-essence de Charleston, ville touristique de Caroline du Sud, en faisant référence à l'ouragan qui avait ravagé l'État en 1989". "Il y aura un peu plus d'eau mais on va s'en sortir, j'ai confiance", ajoutait-il".

En Caroline du Sud, la ville de Charleston a annoncé la fermeture de son aéroport.

Jeff Byard, de l'Agence fédérale de gestion des situations d'urgence (FEMA), a prévenu les populations que Florence frapperait la côte des Caroline avec la puissance d'un "coup de poing de Mike Tyson", l'ancien champion du monde de boxe.

Selon le fournisseur d'électricité Duke Energy, basé à Charlotte (Caroline du Nord), entre un et trois millions d'usagers pourraient être victimes de coupures de courant dans les deux Etats de Caroline et les réparations pourraient durer plusieurs semaines.

Le gouverneur de Géorgie Nathan Deal a expliqué vouloir "mobiliser toutes les ressources disponibles" pour faire face au vents violents et à la pluie intense.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL