Macron très critiqué pour ses récentes déclarations sur le chômage — France

Xavier Trudeau
Septembre 18, 2018

Un jeune homme a saisi l'occasion pour interpeller le locataire de l'Elysée et lui expliquer que malgré toutes ses démarches il n'arrivait pas à décrocher le moindre emploi. Hôtels, cafés, restaurants, je traverse la rue, je vous en trouve!

Interrogé au micro de la matinale de Nikos Aliagas sur Europe 1, le jeune chômeur qui a interpellé Emmanuel Macron pendant les Journées du patrimoine avoue avoir peu goûté les conseils du président de la République. J'ai pris une photo avec lui, je lui ai serré la main et puis je me suis dit: "c'est le moment où jamais de lui poser la question", a raconté Jonathan Jahan sur Europe 1.

Lors de leur court face-à-face dans la cour de l'Élysée, Macron conseille à Jonathan de consulter les bars et restaurants du quartier Montparnasse. "Mais ce qu'il a dit n'est pas normal".

"J'avais envie de lui dire dans ce cas-là, 'accompagnez-moi à Montparnasse' pour voir, comme il l'a dit, s'il n'y a pas du travail". S'il est si sûr de lui, c'est qu'il se lève tous les jours à 6h du matin pour trouver un emploi, et qu'il a déjà essuyé "des lettres et des lettres de refus", comme il l'explique. Avant d'ajouter: "J'ai déjà travaillé dans la restauration, j'ai déjà fait de la plonge", indique-t-il. D'autant plus qu'au 1er janvier 2019 sera mise en place la suppression des exonérations de charge sur les travailleurs occasionnels dans ces métiers. Un tweet concernant une offre d'horticulteur à l'intention du chômeur a même été partagé 14 000 fois, reste encore à retrouver le jeune homme. Elle appelle le jeune homme à se mettre en contact avec elle.

"Si vous êtes prêt et motivé, dans l'hôtellerie, le café, la restauration, dans le bâtiment, y a pas un endroit où je vais où ils me disent pas qu'ils cherchent des gens", lui répond le président dans l'entretien filmé par BFMTV.

Depuis dimanche, l'échange entre le président Macron et un chercheur d'emploi, horticulteur de formation, suscite de très nombreuses réactions, dont beaucoup s'expriment sur les réseaux sociaux.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL