Marcel Campion traite Bruno Julliard de "pervers" — Paris

Pierre Vaugeois
Septembre 23, 2018

Marcel Campion a assuré à l'AFP qu'il était "tout sauf un homophobe". "J'ai rien contre eux, sauf qu'ils sont un peu pervers (...) ceux qui sont là ".

Le "roi des forains" Marcel Campion, connu pour exploiter la grande roue parisienne place de la Concorde, est dans la tourmente ce dimanche après les révélations du JDD. "L'arbre de Noël, il représentait un plug anal", fustige Marcel Campion lors de la réunion avant de donner une définition de "plug anal": "Vous savez, le truc qu'ils se mettent dans le fion, pour les pervers, là". Il a par la suite attaqué personnellement Bruno Julliard, l'ex-premier adjoint d'Anne Hidalgo qui n'a jamais caché son homosexualité: " Lui c'est le plus beau. Comme il était un peu de la jaquette, il a rencontré (l'ancien maire de Paris, Bertrand) Delanoë, ils ont fait leur folie ensemble et paf, il est premier adjoint.

"Et avec Anne Hidalgo, il est super parce qu'il lui a amené tous les homos de la terre". "C'est-à-dire que toute la ville maintenant est gouvernée par des homos", a déclaré M. Campion, 78 ans, lors de cette réunion qui a eu lieu, selon le JDD, le 27 janvier à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis)".

"Moi, j'ai rien contre les homos, d'habitude, je dis les "pédés", mais on m'a dit hier qu'il fallait plus que je dise ça". Donc je ne dis plus les pédés, je dis les homos. "L'homophobie n'est pas une opinion mais un délit", rappelle-t-elle sur le réseau social.

Contacté par nos confrères du JDD, et malgré l'enregistrement vidéo, Marcel Campion a démenti avoir tenu ces propos, mais reconnait avoir qualifié Bruno Julliard de "pervers" pour "dénoncer sa perversité en affaires". Le secrétaire général du PS, Olivier Faure s'est dit "très troublé" par ces justifications tandis que le député PS Boris Vallaud a appelé à cesser "de toujours tout relativiser". S'il pense avoir été mal compris #MarcelCampion doit le dire et s'excuser de la violence de ses mots. "Ils sont scandaleux, un point c'est tout!" ", a estimé pour sa part le nouveau patron des députés LREM Gilles Le Gendre. Si le mot 'pédé' que j'ai dit une fois ou deux a pu déranger certaines personnes je m'en excuse, je suis d'une génération où on disait ces mots-là mais je ne suis pas homophobe", a-t-il déclaré. Mais cette analyse n'a pas été partagée par un député de La République en marche, Joachim Son-Forget qui a répondu à Gaspard Gantzer et pour qui les propos de Marcel Campion ne sont pas homophobes.

Dans sa ligne de mire: hormis Anne Hidalgo, il y a Bruno Julliard. La publication de cette vidéo intervient quelques jours après l'agression à caractère homophobe sur un jeune acteur à Paris pour laquelle deux suspects ont été interpellés.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL