Moscou a trouvé les suspects — Affaire Skripal

Claudine Rigal
Septembre 13, 2018

"'Il n'y a rien de particulier ni de criminel les concernant, je vous l'assure", a affirmé le président russe.

Selon Londres, l'attaque a été perpétrée par deux "officiers " du renseignement militaire russe (GRU), identifiés par la police britannique comme étant les ressortissants russes Alexandre Petrov et Rouslan Botchirov, deux noms que la police soupçonne cependant d'être des noms d'emprunt. "Mais nous espérons qu'ils apparaîtront eux-mêmes au grand jour pour dire qui ils sont", a déclaré ce mercredi Vladimir Poutine lors d'un forum économique dans l'Extrême-Orient russe.

"Bien sûr, nous avons vérifié qui étaient ces personnes". Nous savons qui ils sont et nous les avons trouvés.

Un mandat d'arrêt européen avait été lancé il y a une semaine par Londres à l'encontre des deux hommes suspectés d'avoir empoisonné l'ancien espion Sergueï Skripal au Royaume-Uni. Ils sont ici à l'aéroport d'Heathrow, où les caméras les ont filmés le 4 mars 2018. Confiante, sûre de son fait, Theresa May, appuyée par la France, l'Allemagne et les États-Unis, avait ensuite ordonné l'expulsion de diplomates russes ainsi que la mise en place d'une série de sanctions visant à toucher la Russie, qui de son côté, a toujours nié une quelconque implication, dénonçant une campagne d'accusations qui n'avait pas lieu d'être.

Les Skripal ont survécu à l'empoisonnement, ainsi qu'un policier contaminé en leur portant secours. L'affaire a connu un rebondissement en juin quand un couple a été empoisonné au Novitchok à Amesbury, ville voisine de Salisbury, tuant une femme de 44 ans.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL