NBA - Boris Diaw officialise sa retraite !

Solenn Plantier
Septembre 8, 2018

C'est dans une longue vidéo qu'il l'a annoncé, dans son bateau aux côtés de ses amis de toujours, Tony Parker et Ronny Turiaf.

Pour expliquer cette décision, Boris Diaw déclare notamment ne pas avoir voulu dépasser le nombre de sélections de sa mère Elisabeth Riffiod (247), qu'il a égalé pendant l'été. Sa carrière en bleu, forte de 247 sélections, avait démarré en 2002. "Je m'étais toujours dit que c'était irréalisable", raconte Diaw dans sa vidéo. C'est une grande fierté. "Par respect, pour tout ce qu'elle a fait, je préfère m'arrêter".

La vidéo est localisée au Naismith Memorial Basketball Hall of Fame à Springfield dans le Massachusetts, où il sera célébré dans la nuit de jeudi à vendredi, et recevra le prix Mannie Jackson 2018, pour son action à travers sa fondation Babac'Ards au Sénégal et au Pérou.

"Ça y est. Ça a été un bon moment". Sa retraite n'était plus qu'une question de temps, elle est désormais actée par le joueur.

Diaw était absent de la liste des 18 joueurs retenus par le sélectionneur Vincent Collet pour les deux matches de préparation à Paris et les deux matches de qualification au Mondial-2019 en septembre, une première depuis 2008.

Le sport français dit au revoir à l'un de ses plus beaux représentants, membre fondateur de cette génération dorée du basket tricolore qui lui a apporté tant de médailles, de Zadar avec les Juniors en 2000 à ce titre de champion d'Europe en 2013. Une phrase qui résume à elle-seule la personne qu'est Boris Diaw. Il aura passé quatorze saisons dans le championnat américain, le plus prestigieux du monde.

Babac " l'a bien évidement rencontré en club également: en France avec Pau, avant de s'envoler aux Etats-Unis pour connaître une formidable carrière en NBA, faite de 1183 matchs, un trophée de MIP en 2006, et d'un titre de champion avec les Spurs en 2014. Comme Vincent Collet l'a proposé dans sa réaction écrite à la retraite de son capitaine, plutôt que de le remercier, il faut lui dire "c'était génial!".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL