Prélèvement à la source : comment bien choisir son taux d'imposition ?

Xavier Trudeau
Septembre 14, 2018

Profil adapté: ce taux est adapté pour les personnes entrant dans le système déclaratif, les célibataires sans enfant ainsi que les personnes ne voulant pas communiquer leur taux de prélèvement à leur employeur.

Pour ne pas pénaliser les Français et essayer de limiter les changements, le gouvernement a donc mis en place différents types de taux d'imposition: le taux neutre, le taux individualisé ou personnalisé. Sinon, c'est le taux personnalisé qui sera appliqué par défaut. Si votre foyer compte deux salaires, c'est-à-dire si vous vivez en couple marié ou pacsé, le taux personnalisé additionne les deux salaires du foyer et prélève la même somme sur chacun.

En cas d'écart de rémunération important, l'un des deux membres du foyer peut se retrouver lésé.

Sauf que ce n'est pas forcément le plus avantageux pour celui qui a le salaire le plus faible. Avec ce taux, votre employeur ne connaîtra ni votre patrimoine, ni la composition de votre foyer. Tant que vous n'avez pas changé ce taux, le fisc tient compte de votre situation familiale. Il sera néanmoins possible de changer d'avis jusqu'à décembre. "Le taux va être communiqué à partir du 16 septembre à l'ensemble des employeurs privés et publics". Et si vous ne le faites pas avant samedi 15 septembre, vous pourrez encore le modifier plus tard. Concrètement, au cours des 3 derniers mois de 2018, toutes les entreprises auront la possibilité d'envoyer des fiches de paie affichant le taux de prélèvement qui s'appliquerait avec le prélèvement à la source, s'il entrait en vigueur dès maintenant, et le montant de salaire net "après impôt" qui en découlerait. Ce sera à vous d'alerter l'administration fiscale, à compter du 2 janvier 2019, via le site impots.gouv.fr, ou directement au service d'impôt auquel vous êtes affilié.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL