Prouesse médicale : Un octogénaire opéré du coeur sous hypnose

Evrard Martin
Septembre 27, 2018

C'est une première dans la région. L'hôpital va désormais former son personnel à cette méthode, qui limite les effets secondaires et la convalescence.

Au départ il n'était pas très "chaud", et finalement, si c'était à refaire, il dirait oui sans hésiter: Gérard Courtois, 88 ans, a été opéré du cœur sous hypnose au CHU de Lille, rapporte France Bleu Nord.

Pour les besoins de cette intervention cardiaque, à savoir le remplacement d'une valve aortique, le patient a pu se passer d'une anesthésie lourde, sans morphine ou prise d'anxiolytiques.

L'opération consistait en une incision au niveau du pli de l'aine, pour introduire des cathéters dans l'artère fémorale et remonter jusqu'au cœur pour y remplacer la valve. À la place de la morphine et des anxiolytiques habituels, l'octogénaire a eu le droit à la voix d'Hélène Sergent, une infirmière spécialisée dans l'hypnose. Nous avons discuté de son environnement, de ses passions, ce qui m'a permis de l'amener dans un monde qu'il aimait " a-t-elle expliqué.

Les perspectives sont en tout cas prometteuses: 80 % de la population serait réceptive à l'hypnose.

A la différence de l'infaillibilité chimique des produits sédatifs, le succès de l'hypnose dépend de l'état du patient, de son état de conscience et de sa sensibilité. "On a un vrai bénéfice". Le patient a parlé avec une infirmière pendant toute la durée de l'opération, environ une heure, et s'est même endormi. Il s'est même endormi de lui-même. "On ne savait pas trop si ça allait marcher et puis pendant l'opération, le patient s'est même mis à ronfler, preuve qu'il était parti très loin", ajoute le spécialiste, qui se dit "clairement impressionné".

Plus de quarante-huit heures après son opération, Gérard Courtois se porte à merveille. Le CHU de Lille a déjà planifié une autre intervention sous hypnose en octobre.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL