Quand l'entreprise imagine une "cage" pour ses employés — Amazon

Xavier Trudeau
Septembre 13, 2018

Les deux chercheurs du laboratoire Share Lab sont ainsi tombés sur le brevet américain n° 9 980 157, obtenu par Amazon en 2016.

Ce dernier illustre le concept d'une cage métallique et, semble-t-il, mobile censée accueillir un employé d'entrepôt.

"Le travailleur devient un rouage d'un ballet mécanique, tenu droit dans une cage qui dicte et contraint ses mouvements, estiment Kate Crawford et Vlandan Joler". Ils ont exprimé leur opinion en arguant du fait que ce brevet était "une illustration extraordinaire de l'aliénation des travailleurs, un moment difficile dans la relation entre les humains et les machines ".

Sur Twitter, un dirigeant d'Amazon, Dave Clark, a souligné que, chez le géant de la techno, "même les mauvaises idées étaient soumises pour brevets".

"Ceci n'a jamais été utilisé et nous n'avons aucun plan pour l'utiliser. Nous avons développé une bien meilleure solution qui est un petit gilet que les employés peuvent porter et qui fait s'arrêter de bouger toutes les unités robotiques à proximité ". En effet, le projet avait pour objectif de permettre aux employés de se déplacer en toute sécurité dans des "zones protégées " des entrepôts.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL