Rouen : le prêtre Jean-Baptiste Sèbe accusé d'agression sexuelle sur une fille

Claudine Rigal
Septembre 19, 2018

Il avait fait l'objet d'une dénonciation de la part d'une femme l'accusant de comportements indécents et d'agression sexuelle sur sa fille. "Mais rien n'avait été porté à la connaissance de la police avant ce suicide". Les enquêteurs restent donc "très prudents à ce stade des investigations", précise cette source à l'AFP.

Interrogé par l'AFP sur cette supposée dénonciation, Éric de la Bourdonnaye, directeur de la communication du diocèse de Rouen, a déclaré ne pouvoir " ni confirmer ni infirmer ces informations ".

Un prêtre de 38 ans, accusé par une femme de comportements indécents et d'avoir agressé sexuellement sa fille, s'est donné la mort mardi dans son église en Normandie, a-t-on appris mercredi auprès du Parquet de Rouen. "A ce stade, aucune plainte n'a été déposée", a précisé le procureur de la République adjoint, indiquant que l'enquête devrait permettre d'en savoir plus "sur les motivations exactes de ce suicide". L'annonce de sa mort mardi 18 septembre a provoqué beaucoup d'émotions au sein de sa communauté. Il occupait ses fonctions de curé de la paroisse Saint-Jean XXIII, située près de la gare, depuis le 8 septembre 2013, apprend-on sur sa biographie, disponible sur le site du diocèse de Rouen.

Dans un courrier adressé aux prêtres du diocèse de Rouen, Mgr Lebrun a tenu à adresser ses pensées à la famille du prêtre - il avait cinq frères et sœurs -, à ses proches et à ses collègues. Né à Strasbourg, il avait été scolarisé à Rouen où il avait suivi ses études et obtenu un Deug d'histoire en 1999. Après un doctorat canonique de théologie, il était devenu maître de conférences au Theologicum de l'Institut catholique de Paris, explique le journal.

D'après nos confrères de La Croix, il était aumônier de plusieurs collèges ett lycées publics de Rouen et il était très apprécié des jeunes.

Délégué épiscopal à la formation, il dirigeait le Centre théologique universitaire et le Service de Formation permanente.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL