Soon-Yi Previn sort du silence — Affaire Woody Allen

Pierre Vaugeois
Septembre 18, 2018

Soon Yi Previn, fille adoptive de Mia Farrow et épouse de Woody Allen, vient de rompre le silence. Selon Soon-Yi, Mia Farrow faisait du favoritisme avec certains de ses enfants. "Et quand je me trompais, parfois elle me les jetait ou elle les lançait par terre", a-t-elle expliqué.

Mia Farrow n'a pas encore réagi à ces accusations, mais Dylan Farrow maintient ses accusations " qui n'ont pas changé depuis deux décennies ". Elle cite également le moment où sa mère adoptive lui a jeté un lapin en porcelaine alors qu'elle était encore enfant. Mia Farrow avait accusé Woody Allen au début des années 1990 d'avoir abusé sexuellement sa fille adoptive, Dylan Farrow, alors âgée de 7 ans.

Très offensif dans son intervention, Woody Allen a expliqué que son ex-compagne Mia Farrow " s'est. Cette dernière a renouvelé à plusieurs reprises les accusations faites par sa mère. "Toute une nouvelle génération en entend parler alors qu'elle ne devrait pas". "Cela ne sert qu'à refaire de moi une victime", dit-elle au New York Magazine. "Grâce à ma mère, j'ai grandi dans un foyer merveilleux".

Après la publication de l'article, Dylan a aussi tweeté une déclaration signée de plusieurs enfants biologiques et adoptifs de Mia Farrow, attestant que l'actrice avait toujours été "un parent aimant et généreux".

"Nous rejetons toute tentative de détourner les accusations de Dylan en essayant de vilipender notre mère", ont-ils indiqué dans un communiqué tweeté par Dylan.

Dans une interview publiée dimanche par le New York Magazine, Soon-Yi Previn, 47 ans, adoptée par Mia Farrow dans un orphelinat sud-coréen quand elle avait six ans, attaque longuement l'ex-compagne et muse de Woody Allen.

Ronan Farrow, autre fils adoptif de Mia Farrow devenu journaliste et récompensé de ses révélations sur Harvey Weinstein par un prix Pulitzer, a vivement dénoncé l'article de Daphne Merkin.

Alors que son fils Ronan Farrow n'a jamais eu de mots tendres pour lui et l'accuse régulièrement d'avoir maltraité ses enfants, Woody Allen assure avoir quelques doutes sur le fait d'être son père. "Les victimes d'abus méritent mieux que ça".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL