"Sur le diesel, la taxe va augmenter de 7 centimes" — Carburants

Xavier Trudeau
Septembre 21, 2018

Le "coût de pompe", expression reprise, par l'association 40 millions d'automobilistes, n'est apparemment pas passager. Elisabeth Borne, qui a confirmé la nouvelle ce lundi, rappelle également qu'à terme, l'objectif du gouvernement est d'aligner les prix de l'essence sur celui du diesel.

Sur BFMTV, la ministre des transports a annoncé que le prix des carburants allait encore augmenter. " Il y a une trajectoire carbone pour tenir compte de la pollution des carburants fossiles qui a été annoncée et les taxes vont continuer à augmenter ", a-t-elle déclaré, ajoutant que " le projet sur les taxes appliquées au carburant en 2020 sera discuté dans le prochain projet de loi de finances. L'essence sans plomb n'a pas été épargnée avec une hausse de 3,9 centimes d'euros (+4,9 %) par litre. Il y a un rattrapage qui continue entre le diesel et l'essence. Mais la mesure fait déjà des mécontents: le prix du carburant avait déjà grimpé début septembre et, à l'heure de la rentrée, pas sûr qu'une nouvelle augmentation ravisse les mécontents qui pointent du doigt les montants des taxes et non ceux du pétrole brut. A ce titre, la ministre a précisé que dès le 1er janvier 2019, les taxes sur le diesel augmenteront de 7 centimes par litre tandis que l'essence montera de 4 centimes.

"Cela veut dire qu'il faut offrir aux Français des alternatives à la voiture individuelle afin qu'ils n'en soient pas prisonniers".

Le plan vélo récemment dévoilé va dans le même sens. Les populations rurales ont encore besoin d'un véhicule pour se déplacer sur des distances souvent longues et vallonnées.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL