Thierry Ardisson "regrette" d'avoir évoqué les problèmes d'argent d'Hapsatou Sy

Pierre Vaugeois
Septembre 25, 2018

Une semaine après le clash entre Eric Zemmour et Hapsatou Sy sur le plateau des "Terriens du dimanche", Thierry Ardisson est revenu sur ce dossier en demandant leur avis à chacun des commentaire, mais surtout il est revenus sur ses propos tenus sur CNews dans Morandini Live.

Il ne pouvait pas ne pas revenir dessus.

Pour rappel, Éric Zemmour avait lancé durant l'enregistrement des Terriens le 13 septembre dernier que le prénom Hapsatou était une "insulte à la France" (des propos coupés par le service juridique de C8) et que ses parents avaient eu "tort" de la prénommer ainsi. Après cette séquence, Hapsatou Sy a fait savoir qu'elle songeait à porter plainte contre le polémiste et à quitter l'émission. "Vous êtes allé un peu loin", a-t-elle estimé.

Pointé du doigt par Monia Kashmire dans l'émission de ce dimanche 23 septembre, Thierry Ardisson ne s'est pas montré davantage solidaire mais a dévoilé que ses propos avaient été mal interprétés: "Je me suis mal fait comprendre, je le regrette sincèrement". Le producteur Stéphane Simon et la chroniqueuse doivent se revoir dans les jours prochains pour parler de son avenir dans l'émission de Thierry Ardisson. ". En lui disant qu'il remplacerait bien Hapsatou, dont les sonorités nous invitent au voyage, par "Corrinne " Zemmour rempile et lui assène: "c'est votre prénom qui est une insulte à la France ". "C'est-à-dire que ça a été repris mais, moi, quand j'ai dit ça, c'était pour dire "mais on l'aime Hapsatou", la preuve".

S'il ne montrait pas sa réelle volonté pour qu'elle reste à ses côtés, il avait aussi parlé de ses problèmes financiers sans scrupules: "ce qui prouve, en plus, notre bonne volonté, c'est que comme elle a pas mal de problèmes d'argent, on lui a avancé six émissions". Il faut dire que le tapage médiatique qui s'en est suivi a assuré à Eric Zemmour un "bad-buzz" retentissant ou une publicité inespérée pour son livre.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL