Tourisme spatial : SpaceX a son premier client pour la Lune

Alain Brian
Septembre 15, 2018

Le premier vol de tourisme spatial autour de la Lune avait été planifié à l'origine pour l'année 2018; 2 clients auraient du prendre place à bord du Falcon Heavy pour un grand " ride " Terre Lune, mais l'échéance fixée était trop optimiste: le Falcon Heavy a réussi cette année son premier vol d'essai (et du premier coup), ce qui en soi est déjà une prouesse technologique considérable. Le séjour se déroulera à bord de sa prochaine fusée baptisée " BFR ", qui ne devrait toutefois pas voler avant plusieurs années.

Quoiqu'il en soit, ce vol marquera le retour de l'homme dans l'orbite lunaire, plus précisément depuis la fin des missions Apollo en 1972. Son identité sera révélée lors d'un live lundi 17 septembre. Questionné à propos de ce premier client, Elon Musk s'est contenté de répondre, sur son compte Twitter personnel, avec un drapeau japonais. Au final, le voyage n'a jamais eu lieu, certainement à cause de l'avancée du développement des technologies prévues à cet effet. Dans un tweet, la compagnie spatiale d'Elon Musk s'est félicitée d'avoir signé avec le premier client de ses futurs vols habités autour de la Lune. Ils avaient " versé un acompte important ", et devaient entamer les premiers entraînements pour juger de leur condition physique.

BFR, qui devrait mesurer 106 mètres de haut, sera conçue pour avoir une poussée de 10,8 millions de livres.

L'objectif de SpaceX est de se doter à terme d'un unique lanceur et vaisseau se substituant à trois projets emblématiques de la firme californienne: la Falcon 9 qui propulse la capsule Dragon pour ravitailler la Station spatiale internationale (ISS), la capsule elle-même et Falcon Heavy. Bien plus que Saturn V (7,9 millions de livres), la plus puissante fusée jamais construite, qui avait envoyé des astronautes sur la Lune au tournant des années 1970.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL