Trump accuse Pékin de s'immiscer dans la politique américaine

Xavier Trudeau
Septembre 20, 2018

Le patron d'Apple, dont les produits ont échappé aux nouveaux droits de douane américains sur les importations en provenance de Chine, a exprimé mardi son optimisme sur le fait que les Etats-Unis et la Chine finiraient par surmonter leurs différends commerciaux.

" Depuis des mois, nous exhortons la Chine à changer ses pratiques déloyales, et à traiter les entreprises américaines de manière équitable et réciproque", a justifié Donald Trump. " Mais, jusqu'à présent, la Chine n'est pas encline à changer ses pratiques", a-t-il déploré. Et ça fera beaucoup d'argent qui rentrera dans les coffres des États-Unis d'Amérique.

Il a fini par la mettre à exécution, et a durci un peu plus la guerre commerciale qui oppose les Etats-Unis et la Chine.

D'autant que Donald Trump a intimé l'ordre aux dirigeants chinois de ne pas réagir. Le président américain estime que les tarifs douaniers - pas seulement avec la Chine - placent "les Etats-Unis dans une posture de négociation très forte, avec des milliards de dollars et des emplois qui affluent dans notre pays".

Ainsi, Pékin avait assuré début août que ces futurs droits de douane visant 60 milliards de produits américains s'échelonneraient entre 5 %, 10 %, 20 % et 25 %.

Outre les tarifs douaniers sur l'acier et l'aluminium de respectivement 25 % et 10 %, imposés au nom de la protection de la sécurité nationale, Washington a déjà taxé, en juillet, environ 50 milliards de dollars de produits chinois à hauteur de 25 % pour compenser, cette fois, le "vol" de la propriété intellectuelle.

Son conseiller économique Larry Kudlow a toutefois assuré que les Etats-Unis étaient ouverts au dialogue "à tout moment".

Si ce montant de marchandises était à son tour surtaxé, ce serait la totalité des importations chinoises qui seraient frappées de mesures protectionnistes américaines - une perspective déjà brandie par Donald Trump. Ses déclarations sont restées sans effet pour le moment sur son partenaire commercial.

Le géant asiatique, qui a dénoncé des droits de douane "inacceptables", pourrait surtout ne pas revenir à la table des négociations destinées à trouver un compromis: cette nouvelle salve américaine "ajoute de l'incertitude" aux pourparlers, a insisté Geng Shuang, porte-parole de la diplomatie chinoise.

Mais la nouvelle bordée le laisse à court de munitions: les tarifs douaniers punitifs des États-Unis frappent désormais au total 250 milliards de dollars d'importations chinoises, soit. davantage que les 130 milliards de biens américains importés par la Chine l'an dernier.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL