Trump invite fermement Apple à rapatrier sa production aux USA

Xavier Trudeau
Septembre 11, 2018

La marque à la pomme a en effet signalé à des responsables américains du commerce que bon nombre de ses produits seraient probablement affectés par les droits de douane de 25% envisagés par Donald Trump sur 200 milliards de dollars de produits importés de Chine. Fabriquez vos produits aux États-Unis et pas en Chine.

La société explique qu'outre la hausse des prix des produits Apple, cette proposition de tarif risquerait aussi de faire baisser la croissance et la compétitivité économiques des États-Unis face aux concurrents étrangers. Sont notamment cités Apple Watch, Apple Pencil, AirPods, HomePod, Mac mini, casques Beats sans fil, chargeurs, câbles, ainsi que des équipements pour la recherche et développement, des data centers.

Cependant, il a été surprenant de ne pas retrouver l'iPhone dans cette liste alors que c'est l'appareil qui rapporte le plus de revenus à l'entreprise. Comme le rappellent à juste titre nos confrères de MacGeneration, Tim Cook expliquait juste avant l'été ne pas penser que "les taxes soient la bonne approche" pour améliorer les relations commerciales avec la Chine.

Après la réponse de Trump à Apple (qui invite le californien à construire des usines aux Etats-Unis pour éviter les taxes douanières), l'analyste Gene Munster s'est décidé à estimer le poids réel de la taxe " Trump " sur le chiffre d'affaires de Cupertino.

Selon le courtier Bank of America Merrill Lynch (BAML), Apple devrait augmenter les prix de ses iPhone de 20% pour compenser une éventuelle augmentation du coût du travail liée à une relocalisation du montage final du smartphone sur le sol américain. Pour le président américain, cette solution est simple et entraînerait un impôt zéro pour Apple.

Alors que l'actuel président américain avait promis à Apple que l'entreprise ne serait pas victime de sa " guerre commerciale " avec la Chine, il semblerait qu'il ait une nouvelle fois changé d'avis.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL